A l’école des 2 ruisseaux, nous pensons que tous les enfants ont du talent et que notre rôle consiste à les accompagner pour révéler leur potentiel.
Notre pédagogie accorde une place centrale au savoir-être car il conditionne nos savoir-faire et nos savoirs. Plus un enfant évolue dans un contexte bienveillant et plus il aura de facilités dans ses apprentissages. En effet, les recherches en neurosciences affectives et sociales confirment qu’une relation empathique, aimante et soutenante est fondamentale pour l’évolution optimale du cerveau de l’enfant et qu’elle lui permet de déployer toutes ses capacités affectives et intellectuelles.

Notre pédagogie s’épanouit dans la nature, qui offre à l’enfant des conditions de développement qui ont démontré leurs bienfaits.

L’enfant est pris en compte dans sa globalité : Mains-corps-sens / cœur / tête / dimension intuitive et créative. 

Avant d’entrer dans les apprentissages cérébraux, les enfants ont besoin d’expérimenter avec leurs mains, leurs sens, leur corps tout entier, ce qui est particulièrement facilité par leurs sorties quotidiennes dans la nature.
“De multiples recherches nous montrent que le développement sensoriel a des impacts déterminants sur de nombreux autres domaines du développement de l’enfant. Ainsi, la stimulation du sens du toucher aiderait les enfants à intégrer de façon concrète et expérientielle des idées abstraites. En effet, sur la base de diverses études effectuées sur 15 années, Cabrera et Cotosi ont découvert que l’exploration pratique (hands-on) contribue non seulement à la compréhension de concepts abstraits mais aussi à quatre facultés mentales essentielles à l’apprentissage : faire des distinctions, reconnaître des relations, organiser des systèmes et prendre plusieurs perspectives.”
Fabrice DINI, Grandir en s’épanouissant.

Les apprentissages pratiques ont une place importante dans notre école : les enfants utilisent le matériel Montessori et réalisent de la couture, du bricolage, de la cuisine…
Les plus petits se rendent quotidiennement dans la forêt afin de développer leurs sens et leur motricité.
Les plus grands continuent à développer leurs habiletés et leur endurance en faisant du sport quotidiennement (marche en forêt, vélo, natation, ski …).

Coeur
En parallèle des apprentissages, l’enseignant transmet des outils permettant à l’élève de :

  • prendre conscience de ses émotions, les exprimer et gérer les interactions avec les autres enfants et son environnement,
  • Apprendre à se connaître,
  • Apprendre une résolution positive des conflits par la médiation,
  • Apprendre à communiquer de manière non violente et développer son empathie.

Tête
Quand leurs besoins de sécurité sont nourris, les enfants entrent facilement dans les apprentissages intellectuels.
Notre but n’est pas de remplir l’enfant de savoirs, mais de créer les conditions pour qu’il développe des ressources qui lui permettront d’apprendre tout au long de sa vie, d’oser prendre des initiatives, de savoir coopérer…

 

Dimension intuitive et créative

La dimension créative représente tout le potentiel d’imagination, de créativité et d’innovation des enfants. Nous permettons aux enfants de s’impliquer dans des projets qu’ils choisissent et qui leur permettent d’expérimenter cette dimension créative : éducation artistique et musicale, théâtre, cirque, jeux de mimes, danse, projets éco-citoyens …

 

 

Outre la posture bienveillante de nos enseignants, nous nous appuyons sur quelques outils spécifiques

Le conseil
Chaque semaine un « conseil », animé par les enfants et supervisé par l’enseignant permet à tous les enfants d’échanger sur ce qui les dérange ou leur plaît, sur des difficultés vécues dans la semaine, ou tout ce qu’ils souhaitent partager.
Ce conseil permet à chaque enfant de découvrir l’exercice de la citoyenneté, les droits et les devoirs qui y sont attachés.
Les enfants apprennent à résoudre leurs conflits, à verbaliser leurs émotions, à avoir des comportements permettant de s’enrichir mutuellement, de coopérer, de se respecter.
C’est aussi l’occasion de célébrer les réussites des enfants et d’exprimer leur gratitude.

Les cahiers de réussite

Nous empruntons cette idée à Caroline SOST, la fondatrice de l’école “Living school”
Chaque enfant de l’école dispose d’un cahier où il va noter, chaque semaine, ses réussites personnelles, qu’elles aient lieu à l’école ou à la maison.
Tous les vendredi, lors du rassemblement, nous célébrons tous ensemble les réussites de tous les enfants.
Les anciens élèves de l’école Living school témoignent de la puissance de cet outil : « Quand nous serons adultes, nous vivrons des moments parfois difficiles, mais au moins, nous pourrons nous rappeler de toutes nos réussites passées et trouver la confiance de nous dépasser ! ». N’est-ce pas formidable de voir qu’un outil si simple peut être aussi porteur ?

Les bénéfices de la gratitude

Les bénéfices de la Gratitude – extrait du livre de Fabrice DINI “Grandir en s’épanouissant”
Robert A. Emmons, professeur de psychologie renommé mondialement pour son expertise dans la recherche sur la gratitude, a suivi des milliers de personnes de tous les âges et a mis en évidence, à travers de nombreuses recherches, les multiples bienfaits de la gratitude. Ces recherches démontrent que les personnes qui éprouvent de la gratitude sont plus aidantes, plus généreuses et ressentent plus de compassion ; elles sont plus enclines à pardonner, s’approchent plus facilement des autres et ont le sentiment d’être moins seules et isolées. Au niveau physique, on note un renforcement du système immunitaire, une meilleure tolérance à la douleur, une pression artérielle plus basse, une tendance à faire plus d’exercices physiques et prendre mieux soin de sa santé. Les personnes ressentant davantage de gratitude ont également plus d’émotions positives, se sentent plus alertes, plus vivantes et éveillées, elles sont plus optimistes et heureuses et ont plus de joie et de plaisir.1
Jeffrey J. Froh, un psychologue scolaire et chercheur américain spécialisé dans le domaine de la psychologie positive chez les enfants et adolescents, a développé des interventions permettant de promouvoir la gratitude dans les écoles. Les études portant sur ces interventions montrent une diminution des émotions négatives et de leurs symptômes physiques, une augmentation des émotions positives et de l’optimisme des élèves. Les élèves se sentent aussi plus satisfaits de l’école et de la vie en général.2
1. Emmons, R. (2010). Thanks! How the New Science of Gratitude Can Make You Happier.Houghton Mifflin Harcourt.
2. Froh J. J., Sefick, W. J., & Emmons, R. A. (2008). Counting blessings in early adolescents: An experimental study of gratitude and subjective well-being. Journal of School Psychology, 46, 213-233.3.

Le jeu libre dans la nature
L’enfant dispose d’une curiosité innée, d’un profond désir d’être autonome et d’apprendre et aussi de capacités d’imagination infinie !
Avec les quelques matériaux simples que la forêt leur offre (cailloux, morceaux de bois, fleurs …), les enfants observent, explorent et réalisent des expériences en tout genre qu’ils peuvent répéter à l’envie, jusqu’à les maîtriser complètement. En faisant le choix de leur activité et en la menant jusqu’au bout, ils font l’expérience de la persévérance et acquièrent de l’autonomie. En partageant les activités avec leurs copains, ils expérimentent l’entraide.
Les enfants utilisent leurs 5 sens, ce qui les aide à se développer harmonieusement. En permettant l’exploration et la prise de risque mesuré sans crainte d’erreur et de jugement, le jeu libre amène les enfants à faire leurs propres choix, à prendre leurs décisions et à trouver les solutions nécessaires à l’atteinte de leur but, ce qui leur permet de gagner en assurance, en persévérance et de développer leur confiance en eux.

Les jeux de société coopératifs
Ils nous invitent à jouer ensemble, plutôt que les uns contre les autres, ce qui permet aux enfant d’explorer en toute sécurité et à l’infini (par la répétition) les solutions à trouver… en groupe !
Ils permettent ainsi de fédérer plutôt que diviser et de renforcer l’esprit bienveillant et coopératif en :

  • Développant l’écoute de l’autre,
  • Apprenant petit à petit la co-construction. Les enfants doivent partager leur logique, ce qui leur permet de découvrir différentes manières de voir les choses et de s’enrichir pour construire ensemble la meilleure stratégie

La pédagogie de projet donne du sens aux apprentissages :
Les enfants partent de situations concrètes réelles pour aborder les apprentissages. Les enfants sont comme des détectives, qui cherchent des connaissances pour surmonter des défis intellectuels, ce qui est particulièrement motivant pour eux. Ils sont acteurs de leurs apprentissages. Ils apprennent aussi la persévérance pour l’atteinte d’un but final.

 

Évaluation
Il n’y a pas de notes à l’école des deux ruisseaux.
Les enfants n’apprennent pas les mêmes choses au même moment, ce qui ne les met pas en situation de compétition. Leurs rythmes sont respectés.
Une auto-évaluation des acquis est réalisé par les enfants. Un état des compétences (savoirs, savoir-faire et savoir-être) est discuté avec les parents 2 fois par an.